Digital Durkheim

Ce carnet s’inscrit dans une opération scientifique et de valorisation au sein du labEx Hastec (Laboratoire européen d’histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances) qui l’a récemment validée et financée pour partie : Digital Durkheim 1912-2012. Présence et postérité des Formes élémentaires de la vie religieuse.

Ses résultats attendus consistent en une édition électronique du corpus (60 textes) de la « première réception » (1912-1917) des Formes élémentaires de la vie religieuse d’Émile Durkheim, accompagnée d’un corpus d’articles publiés à l’origine dans les Archives des sciences sociales des religions (23 textes) et d’une base de données bibliographique sur les 3 582 textes recensés ou signalés dans la section « Sociologie religieuse » de L’Année sociologique (1893-1913), ces trois modules accompagnant sur le site http://assr.revues.org/ la parution du numéro spécial Durkheim des Archives de sciences sociales des religions en octobre 2012. Une édition critique bilingue de la première leçon d’un cours inédit de Durkheim (« Pragmatisme et sociologie ») est également prévue.

L’ouverture de ce carnet participe de la construction plus large, au sein d’Hastec, d’un point d’ancrage scientifique et de référence numérique sur le front international des Durkheimian studies où, à l’occasion des nombreuses commémorations savantes du centenaire de la publication des Formes élémentaires de la vie religieuse d’Émile Durkheim (1912), seront discutées les diverses facettes et les enjeux passés ou contemporains d’une « théorie de la connaissance » qui, en son contexte, se présenta sous l’exigeant programme d’une « sociologie religieuse ».
La perspective de Digital Humanities que nous adoptons correspond à notre souci d’interroger les nouvelles conditions de production et de diffusion numériques des savoirs, d’accompagner et de participer à ces échanges par la mise en oeuvre d’instruments de travail et de veilles numériques ainsi que par la mise en chantier et en réseau d’éditions critiques de corpus documentaires susceptibles de grouper les commentaires sur une œuvre qui s’est d’emblée donnée comme collective et dont le statut de classique des sciences sociales fait l’objet d’une croyance d’autant plus forte qu’elle est régulièrement célébrée comme telle.

Posted in Billets | Tagged | 1 Comment

Protégé : Les exemplaires de la 1re édition – inventaire

This content is password protected. To view it please enter your password below:

Posted in Bibliographie, Enquête, La première édition des Formes | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

As Formas Elementares da Vida Religiosa 100 Anos Depois

PROGRAMAÇÃO:
04-12-2012 – Manhã
(9h às 10h20) MESA 1 – Apresentação: As Formas Elementares da Vida Religiosa 100
anos Depois
Apresentação e Moderação – Prof. Dr. Paulo Pinto (UFF)
Prof.ª Dr.ª Claudia Swatowiski (UERJ) – Durkheim, A Vida Religiosa e a Questão da
Agência
Prof. Dr. Daniel Bitter – UFF Pessoas, Coisas e o Sagrado em “As Formas Elementares da
Vida Religiosa”
Prof. Dr. Jair de Souza Ramos (UFF) – A Produção Social das Categorias de Entendimento e
as Categorias Sociais Família e Indivíduo.
(10h20 às 11h40) MESA 2 – Espaço Público, Representações Coletivas e Conflito
Moderação – Prof.ª Dr.ª Gisele Fonseca Chagas (UFF)
Prof. Dr. Edilson Silva (UFF) De Objeto a Sujeito e Vice-Versa: Notas Sobre a Politização
da ‘Violência Urbana’ Como Representação Coletiva no Rio De Janeiro
Prof. Dr. Lenin Pires (UFF) “Igreja no Trem” – Performances, Construção de Identidades e
Administração de Conflitos
Prof. Dr. José Colaço (UFF) “É peixe ou Não É? Notas Sobre a Classificação dos Animais
em uma Aldeia de Pescadores em Portugal”
* (11h40 às 12h) – COFFEE BREAK *
(12h às 13h20) MESA 3 – Etnografias em Movimento: A Atualidade das Formas
Elementares da Vida Religiosa
Moderação – Prof.ª Dr.ª Alessandra Barreto (UFF)
Daniele Abilas Prates (doutoranda – UFF) A Categoria Social do Refugiado: os Palestinos
em Mogi das Cruzes, SP
Bruno Ferraz (mestrando – UFF) Entre Evitar e Desejar: O Culto de Aisha Qandisha na Vila
de Sidi Ali, Marrocos
Thiago Cavalcante (graduando – UFF) O Ciclo Ritual de 260 Dias como Forma Elementar
da Vida Religiosa Mesoamericana e Seu Uso Hoje04-12-2012 – Tarde
(14h20 às 15h40) MESA 4 – Crenças, Normas e Conhecimento Judiciário
Moderação – Prof. Dr. Paulo Pinto (UFF)
Prof. Dr. Kant de Lima (UFF) Sistemas de Crenças e Sistemas de Práticas: Saber
Jurídico, Judiciário e Polícia no Brasil Contemporâneo
Prof.ª Dr.ª Ana Paula Miranda (UFF)
Prof.ª Dr.ª Lucía Eilbaum (UFF) Acreditar ou Não Acreditar: A Construção da “Crença” na
Produção de Conhecimento Judicial
* (15h40 às 16h) – COFFEE BREAK *
(16h às 17h20) MESA 5 – Ritual, Religião e Efervescência Coletiva
Moderação – Prof. Dr. Leonardo Schiocchet (UFF)
Prof.ª Dr.ª Renata Menezes (MN/UFRJ) Um Clássico em Movimento: As Formas
Elementares da Vida Religiosa na Festa da Penha.
Prof. Dr. Paulo Gabriel Pinto (UFF) Experiência e Sagrado entre os Sufis de Alepo, Síria
Prof.ª Dr.ª Gisele Fonseca Chagas (UFF) O Sagrado e o Profano nas Revoltas Árabes
Contemporâneas
Prof. Dr. Leonardo Schiocchet (UFF) Palestinidade: Cotidiano, Corporalidade, Sacralidade e
Efervescência Coletiva

Posted in Billets, Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Rileggere Durkheim (Padova, 20/12/2012)

Un seminario su “Les formes élémentaires de la vie religieuse”

In occasione del centenario della pubblicazione delleForme elementari della vita religiosa di Emile Durkheim e delle Dottrine sociali delle chiese e dei gruppi cristiani di Ernst Troeltsch i dipartimenti DISSGeA e FISSPA organizzano un ciclo di seminari internazionali sul ruolo e sull’impatto di questi due opere ormai classiche per la riflessione storica, sociologica e filosofica dei fenomeni religiosi. Il primo incontro dedicato a “Rileggere Durkheim. Un seminario su Les formes élémentaires de la vie religieuse“, il 20 dicembre, vede la partecipazione di Anne Warfield Rawls (Bentley University), Giovanni Paoletti (Università  di Pisa) e Francesco Callegaro (EHESS – Paris). Introduce Enzo Pace, coordina Mario Piccinini.

Programme

 Source

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Oxford, 1er décembre 2012

Durkheim and Folk Religion

Date: Saturday 01 Dec 2012 – 10:30

Place: Maison Française d’Oxford

10:30 am             Tea/coffee

10:45 am             Durkheim, van Gennep and folk religion
W.S.F. Pickering (Oxford)

12:00                   Folk religion in Romania and the work of Durkheim
Ioana Repciuc (Iasi, Romania)

1:15 pm               Lunch

2:00 pm               ‘Ziya Gökalp’s emphasis on Turkish folklore: a Durkheimian way of creating
modern Turkey
Turkay Nefes (Oxford) 

3:15 pm               Introducing and Commenting on Willie Watts Miller’s new book,
A Durkheim Quest. Solidarity and the Sacred.

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Deuxièmes Biennales Durkheim/Mauss (19 et 20 octobre 2012 à Épinal)

Programme

VENDREDI 19 OCTOBRE 2012

 

10h-10h30 : Allocution d’ouverture

• Michel Heinrich, député-maire d’Epinal ; Lionel Jacquot & Charles Kraemer, Université de Lorraine et Société d’Émulation du département des Vosges

10h30-12h00 : Conférences plénières

• Antoine Hennion, « Durkheim lecteur de James : deux façons de mettre la croyance au cœur du social »

• Jean-Marc Leveratto, « Les techniques du corps entre religion, art et  magie. Marcel Mauss et la domestication du déterminisme durkheimien »

14h-16h30 : Atelier n° 1 – Les pratiques religieuses aujourd’hui : tradition et modernité

• Charles-Henri Cuin, « Y a-t-il une théologie dans les Formes élémentaires de la vie religieuse ? Durkheim et le divin »

• Simona Tersigni, « Affiliations politiques et créations religieuses : un détour par l’approche comparative chez Durkheim, Mauss et De Martino »

• Jean-François Bert, « Le Clan Tabou-totem. Retour sur une influence réciproque »

• Jérôme Gidoin, « Un certain regard durkheimien et maussien sur le culte des ancêtres des Vietnamiens en France aujourd’hui »

• Fiorella Vinci, « Efficacité des politiques publiques et cultures religieuses locales »

• Jean-Yves Trépos, « Penser la crise : prises religieuses sous le regard sociologique. Analyse d’un forum de chrétiens en Moselle »

17h00-18h30 :  Atelier n° 2 –  Politique, représentations et émotions : les formes de construction du lien social

• Béatrice Mabilon-Bonfils, « Le concert, entre vibration de l’intime, rite piaculaire et jouissance ludique du présent »

• Caroline Boquet, « L’astrologue et le consultant : l’expression symbolique des émotions fondée sur la construction d’un lien social privilégié »

• Samuel Lepine, « Durkheim, la construction des émotions et la constitution du social »

• Nicolas Sembel, « Engagement des corps et manifestation des émotions dans le travail intellectuel : la construction du sentiment d’appartenance collective par la magie d’État dans la classe, et ses limites »

SAMEDI 20 OCTOBRE 2012

9h30-12h00 :  Atelier 3 –  Consommation culturelle et pratiques artistiques :  l’expérience du spectateur

• Clément Poutot, « De la pratique artistique à l’efficacité symbiotique : le Jana Sanskriti »

• Pascal Lainé, « Du don artistique à l’esthétique du don comme forme d’action sociale et politique pour un réenchantement du travail sanitaire et social »

• Samuel Coavoux, « L’engagement corporel des visiteurs de musée »

• Fabrice Montebello, « Cinéma, religion et politique »

• David Morin Ulmann, « Spectacle et spectateurs de l’éducation sexuelle »

13h30-15h00 :  Atelier n° 2 bis –  Politique, représentations et émotions : les formes de construction du lien social

• Marcello Castellana, « Emotion et fait social »

• Michael E. Brown & Jeffrey A. Halley, « Le statut de Durkheim dans la sociologie américaine contemporaine »

• Khosro Maleki, « Durkheim et mécontentement social »

• Juarez Lopes de Carvalho Filho, « Le rôle de la définition dans la sociologie des religions chez Émile Durkheim et Marcel Mauss »

Source: http://sophiapol.hypotheses.org/9877

Appel à communications

Suite au Colloque international « Émile Durkheim, une jeunesse lorraine » qui a eu lieu du 28 au 30 mai 2008 à l’occasion du 150e anniversaire du père de la sociologie française, la Société d’Émulation du Département des Vosges et le 2L2S (Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales) de l’Université Lorraine ont décidé de poursuivre leur collaboration en organisant des biennales Durkheim/Mauss à Épinal.

Partant de l’origine géographique commune de l’oncle et du neveu, les biennales d’Épinal n’ont pas pour objectif d’accueillir des travaux d’érudition concernant les théories d’Émile Durkheim et de Marcel Mauss, mais invitent à puiser dans l’œuvre considérable qu’ils ont laissée, en croisant les regards disciplinaires, notamment ceux de la sociologie et de l’ethnologie française dont la paternité leur est reconnue.

Aussi sont-elles centrées sur une thématique – un « fait social » – que l’héritage durkheimien et maussien nous permet d’expliquer. Les premières biennales qui se sont déroulées les 25 et 26 juin 2010 ont porté sur la question du travail ; elles ont donné lieu à la publication récente d’un ouvrage rassemblant 35 contributions[1].

Thème des deuxièmes biennales : Société, cultures et religion

Le centenaire de la parution de « Les formes élémentaires de la vie religieuse »[2] d’Émile Durkheim nous invite à interroger le triptyque « Société, cultures et religion » qui est au cœur de l’ouvrage. Bien avant leur publication, Émile Durkheim tout comme Marcel Mauss s’intéressent à la religion en ce qu’elle est « une chose éminemment sociale »[3]. La perspective sociologique consistant à traiter des phénomènes symboliques en portant l’analyse sur leur caractère collectif est clairement durkheimienne. Définir, par ailleurs, la religion comme « un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, c’est-à-dire séparées, interdites, croyances et pratiques qui unissent en une même communauté morale […] tous ceux qui y adhèrent »[4], c’est proposer un modèle d’analyse de la croyance collective, comme le souligneront successivement Marcel Mauss, Levi-Strauss, puis Pierre Bourdieu, applicable, au-delà de la croyance religieuse, à l’étude des systèmes culturels en général. Aussi dans la voie tracée par Émile Durkheim et Marcel Mauss, les deuxièmes biennales s’intéresseront-elles à la question de l’étude des conditions pratiques de « l’efficacité symbolique ».

Atelier n° 1 – Politique, représentations et émotions : les formes de construction du lien social

Il s’agit, au-delà de l’étude (datée) du totémisme des tribus australiennes sur laquelle repose la démonstration d’Émile Durkheim, d’explorer la pertinence contemporaine des modes de construction du lien social qu’il dégage de l’analyse du culte religieux[5] et de la manière dont il engage le corps des participants. L’étude de l’articulation des représentations collectives avec les émotions qui s’opère par l’intermédiaire des rites, l’analyse des formes de construction d’un sentiment d’appartenance collective par l’expérience individuelle de l’efficacité esthétique d’une croyance constituent un aspect encore vivant du livre de Durkheim, qui intéresse aussi bien la sociologie politique que l’histoire culturelle et l’anthropologie culturelle.

Interroger la pertinence et l’actualité de cette œuvre de Durkheim ouvre ainsi sur le plan théorique à la reprise de la question de la magie, telle qu’elle a été reprise et approfondie par Marcel Mauss, de l’« Esquisse d’une théorie générale de la magie »[6] aux « Techniques du corps ». Au plan pratique, elle appelle la confrontation d’études contemporaines de chercheurs en histoire sociale et culturelle, en sociologie de la culture, en anthropologie politique sur la question de la construction et de la transmission des émotions.

Atelier n° 2 – Les pratiques religieuses aujourd’hui : tradition et modernité

Dans la mesure où elle a pu être facilitée par la diffusion de la sociologie durkheimienne, la reconnaissance contemporaine, dans les sociétés démocratiques, de la notion de « culture religieuse » nous situe au cœur des enjeux de l’étude des pratiques religieuses aujourd’hui. Dans un contexte de globalisation qui favorise, par l’intermédiaire de l’immigration et de la « diaspora des publics », la confrontation entre différents modes de socialisation, « traditionnels » et « modernes », cet atelier privilégiera les travaux empiriques de chercheurs en sciences de l’éducation, psychologie sociale, sociologie sur la transmission de la culture religieuse en Europe.

Atelier n° 3 — Consommation culturelle et pratiques artistiques : l’expérience du spectateur

La reprise et l’approfondissement de l’œuvre d’Émile Durkheim par Marcel Mauss, ainsi que ses propres travaux, l’ont conduit à esquisser conjointement une anthropologie de la technique et une anthropologie du don aujourd’hui reconnues comme des outils d’analyse de la modernité culturelle. Cet atelier sera consacré à l’exploration des aspects émotionnels de la consommation culturelle et la manière dont l’œuvre de Durkheim, reprise et approfondie par Marcel Mauss, peut aider à mieux cadrer la démarche du chercheur, en réintroduisant la prise en compte de la dimension corporelle de l’expérience esthétique dans l’analyse des formes de sacralisation de cette expérience. Cet atelier sera l’occasion de discuter les observations — par des sociologues, mais aussi des ethnologues et des historiens de l’art — de situations artistiques innovantes, notamment dans les arts du spectacle.

Les propositions de communication prendront la forme d’un résumé de 3 000 signes maximum (espace compris) en faisant figurer le titre de la communication, votre nom, votre appartenance institutionnelle et votre adresse e-mail. Elles sont à envoyer à lionel.jacquot@univ-lorraine.fr et charles.kraemer@univ-lorraine.fr avant le 2 mai 2012 et doivent obligatoirement s’inscrire dans un des trois ateliers cités ci-dessus. Le texte final de la communication, d’une longueur maximale de 35 000 signes (espace compris), devra nous parvenir au plus tard le 21 septembre 2012 (les consignes de présentation vous seront présentées ultérieurement). Les deuxièmes biennales feront l’objet d’un ouvrage collectif.

Un tarif unique de 50 € vous sera demandé pour les frais de restauration du midi qui aura lieu sur place.

Le comité scientifique

Charles-Henri Cuin, Antoine Hennion (sous réserve), Lionel Jacquot, Charles Kraemer, Xabier Itcaina, Jean-Marc Leveratto, Simona Tersigni, Virgine Vinel.

Le comité d’organisation

Ali Boulayoune, Jean-Pascal Higelé, Lionel Jacquot, Charles Kraemer, Nathalie Iste, Alexandre Laumond, Vincent Lhuillier, Virginie Vathelet.


[1]  Jacquot L. (sous la dir.) avec la collaboration de Kraemer C., 2011, Travail et dons, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, coll. « Salariat et transformations sociales ».

[2]  Durkheim E., 1991 [1912], Les formes élémentaires de la vie religieuse, Paris, Librairie Générale Française.

[3] Idem, p. 52.

[4] Durkheim E., 1991, op. cit., p. 109.

[5] Vidal D., 2008, « Emile Durkheim, les formes élémentaires de la vie religieuse », Archives de sciences sociales des religions, n°144, pp. 188-274.

[6] Hubert H., Mauss M., 1904, « Esquisse d’une théorie générale de la magie », L’Année sociologique, n°7, pp. 1-146.

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Conference in Porto Alegre, Brazil: “As Formas Elementares: Cem Anos de um Clássico”

From 15-18 October we are going to host an international conference to celebrate the centenary of Les Formes Élémentaires de la Vie Religieuse at the Universidade Federal do Rio Grande do Sul,  in the City of Porto Alegre, Brazil.

If you want more specific informations, please let your comment to this post or email to weiss.raquel@gmail.com, or check our website: www.durkheim-br.org

Aboriginal Art

 Right below you can find the definitive program.

Les Formes Elementaires: 100 Years of a Classic

Porto Alegre – Brazil

 

15 October

18:00-20:00– Opening Section

-   Speech from local authorities

-   Opening Conference – “A Hundred Years After”

William Watts Miller

-   Cocktail and book lauching: “A Durkheimian Quest: Solidarity and the Sacred”, from W. Watts Miller (Berghahn Books: New York and Oxford, 2012)

 

16 October

15:00 – 17:00- Les Formes Elementaires: Sacred and Morality in Contemporary World

Massimo Rosati [Universitá di Roma – Tor Vergata]

Raquel Weiss [UFRGS - Brasil] 

18:00-20:00 – The Meaning of Les Formes Elementaires to the Social Sciences

Paula Montero [USP]

Matthieu Béra [Université de Bordeaux]


17 de Outubro

15:00 – 17:00: Les Formes Elementaires and the Question of Knowledge

Márcio de Oliveira – [UFPR]

Susan Stedman Jones [British Centre for Durkheimian Studies]

18:00-19:30 Special Section in Honour of  W. Pickering

Nick Allen [Oxford University]

 “Les Formes Elementaires and the Work of W. Pickering”

18 de Outubro

10:00-12:00 – Internal meeting

Meeting with guests professors and professors from the university to discuss institutional partnerships. Presentation of the newly created “Brazilian Centre for Durkheimian Studies”

14:30-17:00 -  Historical Perspectives on Les Formes Elementaires

Rafael Faraco Benthien [USP]

François Pizarro Nöél [Université du Québec à Montreal]

José Benevides Queiroz [UFMA] 

18:30 -19:30 –Keynote Speech

Prof. Edward Tiryakian[Duke University]

“Past, Present and Future of Les Formes Elementaires”

 

Posted in Actualités / News, Célébrations 2011-2012 | Tagged , , | Leave a comment

Les Formes in Natal – Rio Grande do Norte

This conference is going to happen in the city of Natal, Rio Grande do Norte, located in the northeast region of Brazil. For further information, please contact the organizer, prof. Alipio de Sousa Filho: Alipio de Sousa Filho <alipio@ufrnet.br>.

Posted in Billets, Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Flinders University, Victoria Square Campus

Emile Durkheim’s Elementary Forms of Religious Life

A Centenary Celebration

Flinders University, Victoria Square Campus

Friday September 21st, 2012

Source

Posted in Billets, Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Colóquio Internacional 100 anos de publição d’as formas elementares da vida religiosa. São Luís, MA, Brazil

A importância da teoria sociológica de Émile Durkheim é reconhecida tanto por seus admiradores e seguidores, como por seus críticos. Não por acaso, todas as suas grandes obras foram objetos de discussões, seminários, conferências, redundando em compilações transformadas em livros, quando dos seus respectivos centenários de publicação. A realização do presente colóquio segue e continua estas iniciativas passadas já que, em 2012, completa cem anos da publicação d’As Formas Elementares da Vida Religiosa.

A publicação deste livro foi marcante no interior da sociologia durkheimiana e também no pensamento social moderno. No conjunto da obra de seu autor, muitos imputam às Formas Elementares um momento de ruptura, que indicaria uma mudança de rota à medida que o foco desloca-se da sociedade moderna para as primeiras formações humanas e elege-se a religião como primeiro e principal processo de socialização, como bem salienta Bernard Lacroix; neste caso, ele teria abandonado suas preocupações com a chamada questão social, tema tão candente no início da IIIª República francesa. Já Philippe Steiner defende que, apesar da importância que passa a ser dada ao fenômeno religioso, esta obra não deixa de ser importante para Durkheim refletir sobre os problemas da vida social moderna; as formas sociais mais antigas ajudariam a entender as recorrentes crises da sociedade moderna Por outro lado, no plano mais geral, As Formas Elementares da Vida Religiosa é vista como um marco das Ciências Sociais. Para Levi-Strauss, por exemplo, mesmo não tendo o autor feito trabalho de campo, a obra trouxe uma contribuição inestimável aos estudos antropológicos e etnológicos.

É esta complexidade que envolve e ressalta a importância d’As Formas Elementares da Vida Religiosa que, fazendo desta obra um clássico do pensamento social moderno, explica o que leva o Departamento de Sociologia e Antropologia e o Programa de Pós-Graduação em Ciências Sociais, da Universidade Federal do Maranhão, não deixarem passar em branco os cem anos de sua publicação. Além da celebração, a realização de um colóquio desta natureza contribui para mostrar que o livro de Durkheim é ainda alicerce de autores e de teorias sociais contemporâneas e para elucidar seus atuais limites e alcances.

[col%C3%B3quio.jpg]
Colóquio Int. formas elementares — São Luís, MA, Brazil

Data: 11 a 13 de junho de 2012 Local: Auditório Central da UFMA

PROGRAMAÇÃO

Dia 11 de Junho

Conferência de Abertura: As Formas Elementares da vida Religiosa e as Ciências Sociais Contemporâneas.

Conferencista: Renato Ortiz (UNICAMP)
Horário: 18hs
Local: Auditório Central

Dia 12 de Junho

- Conferência: Gênese e atualidade da noção durkheimiana de “efervescência” no estudo dos fatos religiosos

Conferencista: Marion Aubrée (EHESS/CRBC – Paris)
Horário: 14hs
Local: Auditório Central

- Conferência: Economie et religion : deux faces de la cohésion sociale chez Durkheim

Conferencista: Philippe Steiner (Paris-Sorbonne)
Horário: 18hs
Local: Auditório Central

Dia 13 de Junho

- Conferência: A relação entre o sagrado e a moralidade laica na teoria durkheimiana

Conferencista: Raquel Weiss (UFRGS)
Horário: 14hs
Local: Auditório Central

- Conferência: A sociologia do conhecimento n’As Formas Elementares da Vida Religiosa

Conferencista: Louis Pinto (EHESS – Paris)
Horário: 18hs
Local: Auditório Central

Inscription
Renseignements complémentaires : ciformaselementares@yahoo.com.br
Source : http://ciformaselementares.blogspot.fr/2012/04/programacao.html

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Trois journées d’études « Les Formes élémentaires de la vie religieuse, un siècle après », Bordeaux, les 11, 12 et 13 juin 2012

À l’occasion du centenaire de la parution des “Formes élémentaires de la vie religieuse” (1912, Alcan), nous organisons trois journées d’études sur cet ouvrage “classique”, son élaboration, sa conception, sa forme et son contenu et les appropriations qu’il a suscitées. Ouvrage dont nous voudrions interroger l’actualité, entre autres.

Les trois axes des journées

Le premier axe portera sur « les Formes avant les Formes »

L’origine de l’intérêt de Durkheim pour la religion, son éducation religieuse, son travail préparatoire à l’ouvrage, ses lectures, ses sources et influences, sa collaboration avec Hubert et Mauss…

Le second axe portera sur l’ouvrage lui-même, « les Formes dans les Formes »

Il abordera les questions de méthode, de rapport aux autres disciplines (l’ethnologie, l’histoire, la philosophie), les problématiques soulevées ou oubliées, sans négliger la dimension qui relève plus des études littéraires du langage (analyse des notes et références, construction, style, intertextualité, traduction, etc.).

Le troisième axe portera sur « les Formes après les Formes »,

c’est à dire les questions de réception de l’ouvrage, les lectures qui en furent proposées, les controverses soulevées, mais aussi leur actualité pour la sociologie des religions, ou la sociologie en général, leur présence les ouvrages d’introduction à la sociologie ou dans les autres disciplines. Comment les Formes sont-elles devenues un « classique », statut que l’on pourra interroger à cette occasion.

Le comité directeur est composé par Matthieu Béra (MCF à Bordeaux 4), assisté de Nicolas Sembel (MCF à Bordeaux 2)

Comité scientifique

  • Il est composé du comité directeur et de plusieurs personnalités dont
  • Marcel Fournier (Professeur à Québec),
  • William Watts-Miller (Professeur à Cambridge),
  • Massimo Borlandi (Professeur à Turin),
  • Jean-Christophe Marcel (MCF habilité à Paris 5),
  • Yvon Lamy (Professeur émérite à Limoges)
  • Les trois journées se tiendront les 11, 12 et 13 juin 2012 (mois présumé de la sortie des Formes), à Bordeaux 4. Des visites seront prévues pendant au moins une demi-journée, sur les traces de Durkheim à Bordeaux et Talence (1887-1902).
  • Les frais de déplacement et d’hébergement restent à la charge des intervenants, via leur laboratoire de rattachement. Nous prenons en compte la restauration sur place, midi et soir, les visites et la publication des actes prévus pour 2012/2013.
  • Les Actes seront édités grâce au financement du centre de recherche (IRDAP) et du GRESCO de Limoges/Poitiers, aux presses universitaires de Limoges (1500 exemplaires)

 

Fichiers attachés
Lieu
  • Pessac (33600)
Contact
  • Matthieu Béra
    courriel :bera (at) u-bordeaux4 [point] fr

    Avenue Léon Duguit, Pessac, 33608
Source de l’information
  • Matthieu Béra
    courriel : matthieu [point] b (at) orange [point] fr

Pour citer cette annonce

« Centenaire de la publication des formes élémentaires de la vie religieuse d’Émile Durkheim, 1912-2012 », Appel à contribution, Calenda, publié le mardi 18 octobre 2011, http://calenda.revues.org/nouvelle21241.html

 

Posted in Actualités / News, Célébrations 2011-2012 | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Les Formes élémentaires de la vie religieuse de Durkheim 1912-2012 Perspectives pour l’anthropologie — Paris, 6-7-8 juin 2012

Colloque international organisé par le Laboratoire d’anthropologie sociale avec le soutien du Musée du Quai Branly et du Labex TransferS.

Comité scientifique : Tanja Bogusz, Philippe Descola, Marcel Fournier, Bruno Karsenti, William S. F. Pickering.

Mercredi 6 juin, Salle Dussane, École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris

Ethnographie et théorie (présidée par Philippe Descola, Collège de France)

13h30 Accueil des participants
13h45 Discours de bienvenue par Florence Weber (École normale supérieure)
14h William Watts Miller (British Centre for Durkheimian Studies) : Durkheimian ‘Australia’. Two Times of the Sacred and Profane, Two Sociologies
14h45  Barbara Glowczewski (CNRS) : Rejouer les savoirs anthropologiques : de Durkheim aux Aborigènes
15h30  Pause
15h45 Pierre Charbonnier (Université Paris Ouest – Nanterre La Défense) : L’anthropologie comme théorie sociale : rapports sociaux et rapports au monde dans les Formes
16h30 Maurice Bloch (London School of Economics) : What does  the ritual of intichiuma tell us about the Arunta’s “construction” or “cognition” of time and space ?

Jeudi 7 juin, Salle de cinéma, Musée du quai Branly, 37 quai Branly, 75007 Paris

Représentations collectives (présidée par Roberte Hamayon, École pratique des hautes études)

9h45 Accueil des participants
10h Éric Brian (École des hautes études en sciences sociales) : Le destin des ‘formes primitives de classifications’ (1903) dans les science studies (1976-1997)
10h45 Tanja Bogusz (Centre Marc Bloch, Berlin) : À l’aube de la critique pragmatiste. Durkheim, Dewey et l’intégration expérimentale de la nature
11h30 Pause
11h45 Tim Ingold (Université d’Aberdeen) : Aggregation, interpenetration, fusion. The meeting of minds and the consciousness of the collective

Individu et société (présidée par Anne-Christine Taylor, musée du quai Branly)

14h Mélanie Plouviez (Institut Michel Villey) : Durkheim et l’anthropologie juridique
14h45 Marika Moisseeff (CNRS) : La chair, le sacré et le culte de l’homme dans les sociétés occidentales contemporaines
15h30 Pause
15h45 Frédéric Keck (CNRS) : Contagion et participation. Transformations biopolitiques de Robertson Smith à Durkheim.
16h30 Martin Holbraad (University College London) : Society as a machine for thinking. Kant, Durkheim and the contingencies of concepts

Vendredi 8 juin, salle Lévi-Strauss, Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris

Action rituelle (présidée par Julien Bonhomme, École normale supérieure)

10h Julien Clément, De la force sociale aux techniques du corps. Force physique et mana dans le rugby de Samoa
10h45 Perig Pitrou (University College London) : Communion, imitation, expiation. Réflexions sur la dynamique sacrificielle
11h30 Pause
11h45 Laurent Berger (Musée du quai Branly) : Durkheim au pays des Antankaraña. D’une ethnothéorie malgache de la royauté sacrée à l’anthropologie comparative du rituel

Vie religieuse (présidée par Bruno Karsenti, École des hautes études en sciences sociales)

14h Marcel Fournier (Université de Montréal) : Religion, rite et effervescence
14h45 Wiktor Stoczkowski (École des hautes études en sciences sociales) : Durkheim et la vérité de la religion
15h30 Pause
15h45 Heonik Kwon (Université d’Édimbourg) : The social and political life of soul
16h30 Bruno Latour (Sciences Po, Paris) : De combien de dieux distincts la sociologie de Durkheim analyse-t-elle le culte ?

Source : Frédéric Keck (keck.fred@gmail.com) et Perig Pitrou (perig_pitrou@yahoo.fr)
Voir aussi: http://calenda.revues.org/nouvelle24138.html

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Les Formes élémentaires de la vie religieuse de Durkheim (1912-2012). Perspectives pour l’anthropologie. Paris 07/06/2012

À l’occasion des cent ans des Formes élémentaires de la vie religieuse, ce colloque vise à établir la pertinence des analyses d’Émile Durkheim pour l’anthropologie sociale. Il propose à des anthropologues renommés de confronter leur travail de terrain et leur réflexion théorique au texte durkheimien. Il s’appuie également sur le renouvellement en France et à l’étranger du commentaire de l’oeuvre de Durkheim au cours des dix dernières années. Au-delà de la simple commémoration, il se présente donc comme un moment réflexif fort pour les problématiques des sciences humaines, notamment celles du social, du mental et de l’action.

Ce colloque établit un lien entre l’anthropologie sociale et l’histoire des religions. Il vise par ailleurs à faire le point, un siècle après, sur les réceptions dans les traditions anthropologiques française, britannique et américaine d’un texte fondamental pour les sciences humaines. Ce forum d’échange interdisciplinaire et international sera l’occasion de lancer quelques pistes de travail générales pour des équipes appartenant à TransferS.

Les Formes élémentaires de la vie religieuse, paru en 1912, est très certainement l’ouvrage de Durkheim le plus abouti dans lequel se trouve formulées et articulées ses principales thèses concernant la religion, la société, la morale ou la théorie de la connaissance. En dépit des objections qu’elles ont pu soulever, l’audace et la profondeur des positions défendues par l’auteur font de ce classique une matrice à partir de laquelle des problèmes épistémologiques fondamentaux de l’anthropologie continuent à se formuler. Un siècle plus tard, il est donc pertinent d’engager une réflexion collective afin de s’interroger sur les perspectives théoriques que ces positions ouvrent pour l’anthropologie et, plus largement, pour les sciences sociales.

Un des grands intérêts des Formes élémentaires et, plus largement, des mémoires de Durkheim parus dans L’Année Sociologique, est d’avoir élaboré des concepts fondamentaux pour l’anthropologie en ouvrant la recherche à l’étude de phénomènes provenant de sociétés non- occidentales. En généralisant les résultats d’une enquête ethnographique sur le totémisme australien, il aboutit ainsi à une théorie universelle de l’esprit humain. Un siècle plus tard, les questions soulevées par une telle démarche intellectuelle continuent d’animer la discipline anthropologique. Comment les anthropologues doivent-ils articuler l’étude de cas et la formulation de propositions générales ? Y a-t-il pour eux une pertinence à étudier des « formes élémentaires » ou, au contraire, faut-il s’appuyer sur d’autres principes pour élaborer des comparaisons scientifiquement fondées ? Dans ce cadre, est-il possible d’objectiver des règles susceptibles de guider la démarche analytique grâce à laquelle les anthropologues nourrissent leur réflexion des données restituées par leurs confrères ? à la suite de Durkheim, ce colloque veut réinterroger les rapports existant entre l’ethnographie et la théorie dans la construction du savoir. Il est ainsi proposé de s’appuyer sur une relecture de passages des Formes élémentaires afin d’aborder les problématiques suivantes :

1) Cognition, catégorisation et symbolisme

Quelles fonctions remplissent les classifications symboliques dans la catégorisation des êtres du monde ? Comment la vie sociale produit-elle des symboles qui ont de l’autorité sur des individus ? Quel est le rôle de la catégorisation dans la construction de symboles fédérateurs ? Comment les anthropologues doivent-ils étudier les dynamiques par lesquelles la vie sociale va au-delà des sense data pour produire des synthèses intellectuelles ? Quels liens peut-on établir entre un découpage intellectuel du monde (une ontologie) et un système d’organisation sociale ?

2) Société, groupes, individus

Comment, après Durkheim, doit-on concevoir la construction sociale de la réalité ? Quelles sortes d’objets (symboles, emblème, cadeau, éléments de morphologie sociale) garantissent la continuité de la vie sociale, une fois que l’effervescence sociale est passée ? Peut-on donner une signification à la thèse de Durkheim concernant l’intermittence de la vie sociale à une époque où les flux sont constants ? Quel est le rôle des groupes dans les relations entre les individus et la société ? Comment étudier la singularité des existences individuelles à l’intérieur du déterminisme social ?

3) Religion

Comment Durkheim construit-il sa théorie séculière de la religion ? Est-ce que la division sacrée/profane permet de décrire correctement la religion ? Comment articuler le fait que la religion soit à la fois objectivée dans des pratiques collectives et l’objet d’une expérience intérieure pour la conscience individuelle ? Comment la religion participe-t-elle à la construction des identités collectives et individuelles ? Peut-on accepter la conception de la nature qui est implicite dans sa théorie de la religion ?

4) Rite, pratique et sanction

Comment la religion gagne en efficacité quand elle régule la vie morale des individus ? Quelle est la pertinence de la distinction entre rites positifs et les rites négatifs ? Comment relier l’étude des rituels religieux avec l’analyse des sanctions juridiques ? Comment les entités non-humaines sollicitées lors des rites participent-elles à l’instauration de l’ordre et à la résolution des conflits ? Quel rôle joue le sacrifice dans l’établissement de relations contractuelles avec des telles entités ?

Source : http://transfers.ens.fr/index.php/fr/projet/3-informations/164

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

Un centenaire qui vieillit bien ? Les formes élémentaires de la vie religieuse — Montréal, 09/05/2012

Les formes élémentaires de la vie religieuse (FEVR) est l’ouvrage d’Émile Durkheim le plus commenté au cours des dernières années. À l’occasion du centenaire de sa publication (1912), ce colloque porte sur les cent ans de réception et d’usages des FEVR et se concentre sur le double objet abordé par Durkheim dans ce travail : « la sociologie religieuse et la théorie de la connaissance ». Pour la science des religions, la théorie durkheimienne de la religion n’a cessé d’être débattue. Si la question du totémisme n’occupe plus la place de choix qui lui était dévolue au tournant du 20e siècle et si le matériel ethnographique sur lequel se fonde Durkheim n’est plus celui privilégié par les chercheurs, il n’en reste pas moins que la genèse et la fonction sociales attribuées à la religion par Durkheim restent aujourd’hui encore d’une grande actualité. Sur le plan de la théorie de la connaissance, les arguments durkheimiens inscrivant les catégories de l’entendement et les représentations collectives dans une étude tenant autant compte de la morphologie sociale que de la physiologie sociale sont toujours pertinents et restent au centre des débats qui persistent sous plusieurs formes : naturalisme/constructivisme, réalisme/nominalisme … Mais, tout comme le soulignait Durkheim il y a cent ans, les préoccupations suscitées par ce double objet débordent leurs domaines spécifiques au profit d’une seule qui les englobe : une théorie de la société. C’est sans doute en cela que les FEVR sont un « centenaire qui vieillit bien » !

Programme

Source : http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/80/400/403/c

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment

A Further Look at Effervescence — Oxford 25/02/2012

Saturday 25 Feb 2012 – 10:30

Place: Maison Française d’Oxford
Topic: Literature

10.45am
Durkheim’s Concealed Crowd Theory
Eduardo Torres (Lisbon)

12.00
Collective Effervescence as Embodied Intoxication
Philip Mellor (Leeds)

2.00pm
‘Co-present Energy’. Exploring the Relevance of Collective Effervescence to the Study of Organisation.
Tomasz Vine (Essex)

3.15pm
From Ideas to Ideals: Effervescence as the Key to Understanding Morality
Raquel Weiss (Roi Grande do Sol, Brazil)

Source : http://www.mfo.ac.uk/en/events/durkheimian-studies-further-look-effervescence

Posted in Célébrations 2011-2012 | Leave a comment